Bougies auriculaires

 
bougie auriculaire.jpg
 

Un peu d’histoire


Les bougies auriculaires remontent à la nuit des temps. On retrouve l’utilisation des bougies auriculaires dans le bassin méditerranéen, en Amérique latine et aux Etats-Unis.


Cependant, les pratiques ancestrales viennent principalement d’Italie et de Macédoine où elles sont encore aujourd’hui beaucoup pratiquées dans les familles.


Fabrication des bougies auriculaires


Elles sont fabriquées avec un morceau de tissu de coton ou de lin imbibé d’une fine couche de cire d’abeille contenant un peu de miel. Ensuite ce morceau de tissu est enroulé autour d’un cylindre afin de façonner la bougie.


Fonctionnement


Le traitement consiste à placer la bougie auriculaire dans l’axe du conduit auditif et d’y allumer l’extrémité de la bougie auriculaire. Cette dernière se consume lentement (environ 10 à 12 minutes).


Cette combustion lente fonctionne comme un système de cheminée en drainant les toxines et en les expulsant.


L’objectif consiste à améliorer le flux d’énergie de l’oreille en stimulant les points d’acupuncture et le système lymphatique et sanguin.


Bienfaits


  • Profonde relaxation

  • Amélioration de la circulation du liquide céphalo-rachidien et du mouvement respiratoire primaire

  • Renforcement du système immunitaire

  • Drainage lymphatique

  • Amélioration du fonctionnement du système endocrinien hypothalamo-hypophysaire

  • Harmonisation du fonctionnement du système limbique

  • Gestion améliorée du stress et des émotions

  • Meilleure confiance en soi

  • Force vitale renforcée


Contre-indications


  • Tympan perforé récemment

  • Drain

  • Implant auditif

  • Enfants en très bas âge

  • Personnes allergiques aux constituants de la bougie (cire et miel)